Plusieurs organisations de santé environnementale dont Alerte Phonegate et des experts de premier plan, parmi lesquels le Pr Belpomme et le Dr Arazi, appellent le régulateur des télécoms américains, la Federal Communications Commission, à répondre rapidement à l’ordonnance de la Cour d’appel des États-Unis pour le circuit du D.C. et à son récent jugement dans l’affaire Environmental Health Trust et al. contre la FCC.

 

La justice américaine a condamné en août 2021 la FCC

 

En effet, en août 2021, la justice américaine a condamné  la FCC à devoir réexaminer les preuves scientifiques concernant ses limites de sécurité des radiations sans fil déjà vieilles de 25 ans. La nouvelle saisine effectuée par Environmental Health Trust, le 30 novembre 2021, demande à la FCC de rouvrir sa procédure officielle afin de permettre la soumission de nouvelles études de recherches scientifiques.

Linda Birnbaum, Ph.D., ancienne directrice de l’Institut national des sciences de l’environnement et ancienne directrice du Programme national de toxicologie, l’un des nombreux experts qui demandent cette révision déclare :

« Nous ne pouvons plus compter sur une science vieille de 25 ans pour la technologie d’aujourd’hui. Notre nation ne peut pas prendre de raccourci lorsqu’il s’agit de la santé publique et environnementale. Il est temps que les organismes de réglementation de notre pays veillent à ce que les normes de sécurité soient fondées sur les recherches les plus récentes »

Alerte Phonegate écrit officiellement à la FCC

 

Les documents déposés par l’EHT comprennent une lettre de dizaines de scientifiques et d’experts, ainsi que des courriers à la FCC de plusieurs organisations, le groupe de travail sur l’environnement (EWG), Alerte Phonegate, The Bioinitiative Report, Consumers for Safe Cell Phones et un membre de la commission d’État du New Hampshire sur la 5G.

 

Près de 2000 pages d’études scientifiques

 

Les nouveaux dépôts comprennent un rapport de près de 2000 pages intitulé « Scientific and Policy Developments in Radiofrequency Radiation December 2019 through November 29, 2021″; Dans ces documents se trouvent les nouvelles études scientifiques critiques publiées au cours des deux dernières années qui confirment les effets biologiques des rayonnements sans fil et le besoin urgent de renforcer la réglementation de la FCC.

Les scientifiques signataires affirment que, si la FCC ne rouvre pas officiellement le dossier, sa réponse à l’ordonnance de la Cour serait déficiente car elle ne disposerait pas des preuves scientifiques les plus récentes et constituerait une révision dépassée.

Devra Davis, docteur en médecine, MPH, présidente de Environmental Health Trust conclut ainsi :

« Un bon gouvernement exige que l’on examine sérieusement les preuves scientifiques de plus en plus nombreuses qui indiquent que les niveaux actuels de rayonnement sans fil constituent une menace sérieuse pour la santé humaine et l’environnement. Nous attendons avec impatience que la nouvelle FCC adopte une nouvelle approche de cette question »,

WASHINGTON, 6 décembre 2021 Lien vers le communiqué sur le site de Environmental Health Trust

Sur le même sujet, notre précédent communiqué sur l’action contre la FCC

[Communiqué] La justice américaine ordonne à la FCC de s’expliquer concernant les normes censées protéger la santé des utilisateurs de téléphonie mobile

Ne ratez rien du scandale du Phonegate

Recevez les dernières infos par mail :

Vous êtes inscrit !