UFC-Que Choisir (UFC) a confié à un laboratoire spécialisé indépendant la mission de mesurer les débits d’absorption spécifiques (DAS) d’une douzaine de smartphones (iPhone 11 et Galaxy S9) reconditionnés. Les résultats de ces mesures ont été publiés en avril 2022 dans un article du numéro 612 de sa revue mensuelle, intitulé « Smartphones reconditionnés : des émissions trop puissantes ? ». Or, Alerte Phonegate a été informée que l’association de consommateurs UFC n’aurait pas rendu compte fidèlement des résultats des tests de DAS effectués par le laboratoire.

Pourtant, dans cet article, les auteurs Camille Gruhier et Vincent Erpelding (journalistes d’UFC), n’hésitaient pas à conclure que :

« Tous les smartphones reconditionnés ont révélé des DAS inférieurs à la limite réglementaire. »

Photo Tests DAS UFC-Que Choisir

Photo tests DAS UFC-Que Choisir

iPhone 11 testés : certains DAS dépassent la limite réglementaire

 

Or, toujours selon nos sources, deux des smartphones de la marque Apple (modèle iPhone 11) présenteraient, lors des tests effectués, des DAS dépassant les limites réglementaires. De ce fait, ils seraient donc non conformes.

L’enjeu sanitaire et de transparence étant d’importance, par un courriel du 11 mai 2022, nous avons alors demandé aux auteurs de confirmer qu’aucun des smartphones testés à leur demande en laboratoire ne dépassait les limites réglementaires. Voici leur réponse :

« Nous n’avons rien à ajouter sur le sujet, notre article rend compte objectivement des résultats de nos tests en laboratoire. »

Malgré les avertissements, UFC publie des résultats différents de ceux obtenus par le laboratoire

 

Étonnant ! En effet, notre association dispose d’informations indiquant que les journalistes d’UFC ont été expressément mis en garde par le laboratoire sur la publication de résultats de tests de DAS ne correspondant pas à certains de ceux obtenus lors des mesures.

À la suite de la réponse ci-dessus de ces journalistes, nous avons sollicité, le 12 mai 2022, de Monsieur Alain Bazot, directeur de la publication d’UFC, la confirmation des informations contenues dans l’article. Le chargé des relations presse nous a répondu :

« L’UFC-Que Choisir n’a pas de position politique sur ce sujet. Par conséquent, Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir ne s’exprimera pas sur cette question. »

Pour le Dr Marc Arazi qui préside l’ONG Alerte Phonegate :

« La santé des usagers de téléphonie mobile est-elle une option d’ordre politique ? En agissant de la sorte, UFC-Que Choisir protège t’elle les utilisateurs de smartphones ou les industriels de la téléphonie ? L’association de défense des consommateurs devrait maintenant s’expliquer et faire toute la transparence sur les résultats des tests de DAS réalisés à sa demande. »

Ne ratez rien du scandale du Phonegate

Recevez les dernières infos par mail :

Vous êtes inscrit !